Invité
1368 Vues
0 Com.
Thierry Pernot
22/01/2021
Récupérez et stockez l'eau de pluie
Retour d'expérience avec une citerne verte de 7 m3
N° article : 97
  1. La citerne verte de 7 m3<br>Le tuyau supérieur provient du collecteur situé plus haut<br>

    Récupérer et stocker l’eau de pluie

    Retour d’expérience


    Les périodes de sécheresses et de canicules étant de plus en plus fréquentes, les communes sont amenées à mettre en place des restrictions d’eau. Les potagers, en tant que cultures vivrières, ne sont généralement pas concernés par ces mesures, mais avec l’aggravation de la situation, ce ne sera peut-être pas toujours le cas. De toute manière, il n’est plus possible d’arroser les massifs de fleurs lors de ces périodes de restrictions et quitte à le faire, mieux vaut arroser avec de l’eau de pluie plutôt qu’avec l’eau potable du réseau.


    La récupération de l’eau de pluie et son stockage deviennent alors des solutions intéressantes.


    Quels intérêts de récupérer l’eau de pluie ?

    Vous avez au moins trois raisons valables pour le faire :

    - Vous pouvez arroser quand vous le souhaitez même en période de restriction

    - Vous délestez le réseau communal, il est en effet dommage d’utiliser de l’eau potable traitée pour arroser

    - L’eau de pluie est gratuite


    Éléments nécessaires

    Pour pouvoir récupérer facilement l’eau de pluie, il vous faut :

    - Un toit suffisamment grand à proximité

    - Une cuve ou une citerne pour stocker l’eau de pluie

    - Un collecteur pour dériver l’eau du toit vers la cuve

    - Un tuyau pour raccorder le collecteur à la cuve

    - Une pompe, uniquement si vous avez besoin de remonter l’eau, ou pour vous faciliter la vie


    Dimension de la cuve

    Si vous souhaitez pouvoir arroser tout l’été et être à l’abri d’une sécheresse de plusieurs mois, une cuve de 5 m3 semble un minimum.

    Le remplissage de la cuve n’est pas un problème, en hiver ou au printemps les précipitations sont importantes et si vous avez un toit assez grand, quelques orages d’été suffiront à la remplir.

    Dans mon cas, j’ai fait le choix d’une cuve de 7 m3, et elle se remplit très rapidement. L’été dernier, j’ai pu utiliser environ 12 m3 d’eau au total.


    Mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie

    Choix de la position de la cuve et éventuel terrassement

    L’idéal est de pouvoir mettre la cuve à proximité du toit récupérateur. Dans ce cas, vous réduisez la longueur de tuyau et vous pouvez utiliser le collecteur comme trop plein en ajustant le haut de la cuve à la hauteur du collecteur. Quand la cuve est pleine, le collecteur renvoie automatiquement l’eau vers l’évacuation habituelle.


    Le problème est que les citernes de volumes importants prennent beaucoup de place au sol et il est impératif de disposer d’un endroit parfaitement plan. De plus la citerne n’est pas très esthétique, c’est le moins que l’on puisse dire ! L’idéal est de la placer dans un vide sanitaire si vous en possédez un assez grand, ou de réaliser un habillage qui la masque, ou encore de la placer à un endroit où elle est masquée par le terrain, ce que j’ai fait. 


    Dans mon cas, la plus grande difficulté a été de terrasser le sol qui était en pente, pour le ramener à l’horizontale.

    La citerne de 7 m3 que j’ai choisi mesure 4,60 m par 3 m, cela nécessite tout de même une plateforme de 5 m sur 3,5 m soit près de 18 m2.


    Préparation du sol

    Une fois que vous avez décidé de l’emplacement, vous devez faire en sorte que la surface au sol soit le plus lisse possible pour éviter d’endommager la cuve. L’idéal est de la placer sur un lit de sable de 5 à 10 cm d’épaisseur. En ce qui me concerne, j’ai placé une double épaisseur de géotextile directement sur la terre et j’ai posé la citerne sur le géotextile.


    Mise en place du collecteur et liaison avec la cuve

    Vous devez scier une partie de votre chéneau pour intercaler le collecteur, comme vous pourrez le voir sur la troisième photographie.

    Étant donné que ma cuve se trouve 5 mètres en contrebas du collecteur, j’ai dû ajouter une vanne pour fermer l’alimentation de la cuve quand elle est pleine. Ceci n’est pas nécessaire si votre cuve est au même niveau.

    Vous reliez ensuite le collecteur à la cuve avec un tuyau de 5 cm de diamètre. Dans mon cas, j’ai dû réaliser une tranchée de 10 mètres de long.


    Le collecteur associé avec la cuve fonctionne bien, mais j’ai dû coller au silicone la partie mobile qui renvoie l’eau en direction de la cuve, sinon lors d’orages violents, la pièce sautait et toute l’eau était évacuée à l’égout.


    Mise en place d’une pompe (facultatif)

    Si vous avez besoin d’arroser à un niveau plus élevé que la cuve, ce qui est mon cas, ou si vous souhaitez vous faciliter la vie, vous pouvez installer une pompe électrique.

    Cette pompe doit être sur un emplacement de niveau et elle doit être boulonnée au sol pour éviter qu’elle ne vibre. De plus, elle doit être à l’abri des intempéries.

    En sortie de pompe, il suffit de connecter un tuyau d’arrosage classique avec l’embout qui vous convient.

    La pompe que j’ai choisie dispose d’un ballon sous pression, la pompe met en pression le ballon à 2,5 bars environ et l’on peut alors arroser une à deux minutes. La pompe se remet en marche automatiquement dès que la pression passe en dessous de 1,5 bar. La pompe est branchée par l’intermédiaire d’un boitier électronique qui la protège d’un fonctionnement à vide.

    Cette pompe est silencieuse et fonctionne très bien, même pour remonter l’eau à plus de 5 mètres.

    Il est juste un peu difficile de réussir l’étanchéité des jonctions.

    Ne pas oublier également de monter un clapet antiretour sur le conduit d'alimentation de la pompe, sinon elle risque de se désamorcer.


    Gestion de la citerne pendant l’hiver

    La citerne, vu son volume, ne risque pas de geler pendant l’hiver. Néanmoins, le connecteur de sortie en PVC me semble craindre le gel, j’ai donc fait le choix de la vider, de la plier et de la ranger au garage. 


    Maintenant, fini le transport fastidieux des arrosoirs sur 30 mètres et dans les escaliers, il suffit d’appuyer sur la gâchette pour arroser, quel luxe !


    Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.


    Si vous souhaitez installer une citerne verte, vous pouvez trouver plus de détails ici :

    https://www.la-citerne-verte.com/


    La citerne verte de 7 m3<br>La sortie de la citerne est reliée au mini local contenant la pompe
    Le collecteur de la citerne verte<br>La partie gauche qui dispose d'une vanne est reliée à la citerne<br>La partie droite suit l'évacuation normale
    La pompe électrique en bleu et le ballon sous pression en rouge<br>A gauche arrivée de l'eau en provenance de la citerne<br>A droite connexion au tuyau d'arrosage
1368 Vues
0 Com.
N° article : 97